Blog

365 Jours de créativité (166-365) – Existe-t-il des leurres en matière de créativité ?

La créativité c’est aussi saisir toutes les occasions de réfléchir à des questions inédites qui se présentent à nous.

Lorsqu’une question étrange ou inattendue nous est posée, ne sommes-nous pas – malheureusement – souvent tentés :

  • de ne pas l’entendre, de faire la sourde oreille
  • de ne pas y prêter vraiment attention
  • de dire qu’elle n’est pas pertinente
  • de penser qu’elle n’est pas à l’ordre du jour
  • de la remettre à plus tard
  • de l’évacuer purement et simplement

Or, une question inattendue est un pure cadeau pour votre créativité. Elle ouvre de nouvelles perspective. Elle permet de voir la réalité d’un point de vue vierge.

J’aime à prendre ces opportunités pour réfléchir et mettre mes idées sur papier. Hier, une belle question perturbante m’a été posée. Et ce matin j’ai pris quelques heures à fixer quelques idées sur papier.

Exemple personnel

Hier lors de l’atelier de créativité organisé par le magazine MARIE CLAIRE à Bruxelles, Laurie B., une participante me posa une question qui ne m’avait jamais été posée en plus de vingt ans de carrière de consultant en créativité et innovation :

« Y-a-t-il des leurres en matière de créativité ? »

Etrange, magnifique et inattendue question … qui explosa mon cerveau.

Ce samedi matin, tête recomposée après une belle nuit faite de rêves – des leurres ? -, je reprends l’énigmatique question : « Y-a-t-il des leurres en matière de créativité ? ». Comment y répondre ? Commençons par le commencement : comment le LAROUSSE définit le mot « leurre ». Caramba ! Le dictionnaire propose six définitions du mot « leurre ». Me voilà donc non pas avec une question, mais avec six. Vais-je devoir y passer mon week-end ?

Répondons intuitivement aux six définitions, sachant que pour moi la créativité est « l’aptitude à remettre en question l’existant et à produire des idées originales ».

  • Définition 1 – Appât artificiel (poisson d’étain, poisson nageur, devon, cuiller, mouche, etc.) employé dans la pêche au lancer.

S’il s’agit dans notre cas de la pêche aux idées, oui, il existe des appâts pour stimuler l’imagination et faciliter la production d’idées originales. Avoir une question motivante, énergisante est le premier appât. Comment voulez-vous produire des idées exceptionnelles si votre question est d’une banalité endormante.

  • Définition 2 – Ce sur quoi on aurait tort de se fonder, ce qui trompe.

Oui, on a tort de croire que la créativité est un don, un talent, une aptitude innée. On se trompe également si l’on confine la créativité au monde artistique.

La créativité est un travail sur soi, une longue interrogation sur le monde qui nous entoure, une volonté d’apporter des réponses nouvelles aux veilles et nouvelles questions que l’humanité se pose.

C’est aussi un leurre de croire dans les muses, ces obscurs êtres qui auraient la capacité magique de nous apporter des idées lumineuses au gré de leurs humeurs. Leurre également que de limiter la créativité au seul Eurêka (qui signifie « j’ai trouvé ! » en grec) : c’est rarissime qu’une idée surgisse du néant dans le cerveau de quelqu’un.
Travail, curiosité, audace, ténacité, obsession et une patience mâtée d’urgence sont six ingrédients de ceux qui mènent une vie créative. Et quand le hasard ou la chance s’en mêle comme dans les cas de sérendipité, on découvre aussi que le hasard ou la chance ne sont pas aussi aléatoire que cela.

  • Définition 3 – Objet simulant un matériel militaire, utilisé pour tromper l’ennemi.

Si l’ennemi est notre cerveau lorsqu’il aime à reproduire ce qui existe, qui nous propose comme solutions des clichés quand nous réfléchissons, qui se contente de réponses faciles et automatiques alors qu’on lui adresse une question complexe, oui il existe des techniques pour le tromper. Le tromper pour le sortir de son confort naturel, voilà la raison d’être des techniques de créativité telles que « les personnages célèbres », « les animaux exotiques », « les connexions forcées » ou « le versus ».

Ces techniques sont enseignées et pratiquées dans les formations de créativité idéative.

N’oublions pas que la créativité, c’est quand notre cerveau se révolte, se rebelle, se dresse contre l’existant.

  • Définition 4 – Moyen de contre-mesure électronique, passif (bandes de papier métallisé) ou actif (brouilleurs), destiné à créer de faux échos radars.

Ici, je crains que cela me demandera une investigation plus profonde pour vous soumettre une réponse. Néanmoins j’aime bien l’idée de réfléchir à la question : « Que serait-ce que de créer de faux échos radars en matière de créativité » ? Beau sujet pour une Journée de Créativité. Avis aux amateurs !

  • Définition 5 – Objet rassemblant un ou plusieurs caractères essentiels d’un stimulus susceptible de déclencher un comportement donné, utilisé par les éthologistes dans l’étude des comportements animaux.

Les consultants et facilitateurs en créativité sont les éthologistes dans l’étude des comportements créatifs dans les entreprises. Alors ont-ils à leur disposition des outils permettant de déclencher des comportements créatifs ? La réponse est résolument positive.

Au cours des dernières décennies on a beaucoup appris des entreprises créatives dans la durée, comme PIXAR ANIMATION STUDIO, par exemple, – créateur des dessins animés Toy Stories, Le Monde de Mémo, Cars, Ratatouille, etc., rien que des chefs-d’œuvre. Les entreprises peuvent aujourd’hui mettre en place des structures, des processus internes et externes, des initiatives et des initiatives managériales qui favorisent les comportements et les pratiques créatives. C’est l’objet de mon premier livre « Oser la créativité : les pratiques des entreprises innovantes » (2014).

  • Définition 6 – Morceau de cuir imitant la forme d’un oiseau, auquel on fixe des plumes et des morceaux de viande, et servant au dressage des oiseaux de fauconnerie.

Cette définition-ci me donne envie d’ouvrir la porte de la cage aux oiseaux :

« Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux
Regardez les s’envoler, c’est beau
les enfants si vous voyez
Des petits oiseaux prisonniers
Ouvrez-leur la porte vers la liberté » (1)

La créativité consiste à sortir de nos cages et prisons mentales. Difficile à faire, tant elles sont souvent confortables. La créativité, c’est la quête d’une liberté nouvelle, de regards curieux et étonnés, d’émerveillements quotidiens et d’audaces inédites.

(1) Chanson de Pierre Perret

P.S. : Grand merci à MARIE CLAIRE Belgique et à Belen Ucros d’avoir organisé cet atelier de créativité et au centre de co-working  de nous avoir accueilli dans ses inspirants salons bruxellois.

Mark Raison, écrit à La Dragonnerie, Bruxelles le 18 novembre 2017

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!