Blog

365 Jours de Créativité (167-365) – Pour libérer votre créativité, hasardez-vous !

Dans son dernier livre MADE IN CHINA qui vient de paraître – un subtil mélange de roman, d’autobiographie et d’essai littéraire sur l’écriture -, Jean-Philippe Toussaint commente son livre précédent NUE (2013) : « Il y avait, dans NUE, une réflexion sur la place du hasard dans la création artistique. La réflexion partait du constat que, dans la dualité inhérente à la création – ce qu’on contrôle, ce qui échappe -, même si tous nos efforts conscients portent sur ce qu’on contrôle, c’était peut-être ce qui nous échappe qui est le plus intéressant ».

Exemple personnel

En tant que facilitateur en créativité, je veille à parfaitement préparer mes Journées de Créativité, ces séances de réflexion créative structurée au cours desquelles des groupes cherchent des nouvelles idées, soit pour résoudre un problème, soit pour saisir une opportunité, soit pour rendre l’impossible possible.

La réussite d’une Journée de Créativité dépend essentiellement de quatre éléments :

  • La question posée : elle doit être positive, ambitieuse, ouverte, quelque peu émotionnelle et motivante
  • Le casting : il veille à offrir une qualité et une diversité des participants
  • Le facilitateur : une personnalité qui porte en elle autorité et liberté, créativité et rigueur méthodologique, leadership et absence
  • La méthodologie créative : un processus qui part de la question motivante et qui conduit le groupe – au travers un véritable flux créatif – à des solutions originales, pertinentes et applicables.

La difficulté principale que rencontre les jeunes facilitateurs est de lâcher leur schéma méthodologique au moment où il convient de faire du hors-piste avec le groupe. Cela m’a mis des années à comprendre d’abord, à mettre en pratique ensuite, cette capacité à « laisser filer le groupe ». J’appelle cela « lâcher la rampe » – la rampe étant la méthodologie créative -.

Il y a des moments dans la démarche créative où il est important – capital ? – de ne pas savoir où l’on va : c’est un art que de savoir sortir des sentiers battus, d’oser se perdre, de revenir sur ses pas, d’engager le groupe sur une nouvelle piste inconnue, d’écouter la voix toujours si faible de l’intuition, de tomber, de se relever, de laisser la place au hasard.

Il s’agit d’oser perdre la maîtrise dans la sérénité pour laisser la nouveauté et l’inconnu émerger !

La facilitation créative a à voir avec le « ce qu’on contrôle, ce qui échappe » de Jean-Philippe Toussaint, car une Journée de Créativité réussie est une œuvre d’art à sa manière. Une preuve ? Les participants en parlent encore des années après : avec jubilation.

Pour libérer votre créativité, hasardez-vous !

Source : TOUSSAINT Jean-Philippe, MADE IN CHINA, Paris, Les Editions de Minuit, 2017, p.80.

Suivez Kiiro sur le FACEBOOK de YELLOW IDEAS.
Rejoignez-moi sur LinkedIn.

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!