Blog

365 Jours de créativité (27/365) : Replongez-vous dans un carnet à idées !

La créativité cela se pratique au quotidien. Elle s’entraîne, se développe. Il est bon de faire ses gammes régulièrement ! Chaque jour de l’année, découvrez un exercice, un jeu ou une proposition de créativité qui vous permettront de vivre votre créativité autrement. Voici la 27ème : replongez-vous dans un carnet à idées d’il y a quelques années !

Relisez un de vos  anciens carnets à idées, par exemple celui d’il y a d’il y a six ou sept ans et retirez-en trois idées à mettre en œuvre maintenant.

Exemple personnel : ce matin, j’ai pris au hasard un carnet à idées dans mon armoire. Je suis tombé sur le carnet numéro 56 de novembre-décembre 2011. Il n’avait plus été ouvert depuis deux ou trois années.

Idée 1. J’y découvre que j’avais eu l’idée – en plein hiver ! – d’organiser un « barbecue de l’impossible ». Plus jamais cette idée ne m’est venu à l’esprit. J’imagine bien un barbecue … sans viande : rien que de beaux légumes et des fruits de saison à griller délicatement. Avec des sauces maison aux épices délicates de l’Académie des Poivres. Et une idée impossible à explorer : comment faire une dame blanche grillée ?

Idée 2. Le 21 novembre 2011 j’avais donné une conférence au congrès de l’INNOVATION CITOYENNE à Paris. Dans mon carnet je développais la notion de « vivacité créative » dans une organisation, dont les trois composantes seraient la proximité, l’interactivité et la complicité. Pourquoi n’ai-je pas développé cette belle notion ? Je vais la remettre à mon agenda d’écriture.

Idée 3. Dans ce carnet, je réfléchissais aussi sur « nos fantastiques stratégies d’évitement face à l’impossible ». Je vais reprendre ces réflexions et peut-être écrire un petit texte. (P.S. : une réflexion qu’on mène assez longtemps tend à devenir un petit texte, le petit texte qu’on enrichit au fil du temps se transforme en long texte, le long texte qu’un jour on prend à bras le corps, qu’on malaxe et triture durant des mois avec passion – et avec quelques moments de désespoir – se mue un jour en livre. C’est souvent ainsi que naissent les livres : de fil en aiguille).

A vous de jouer maintenant : replonger dans l’un de vos carnets à idées d’il y a deux ou trois ans et redécouvrez trois belles idées à reconsidérer. Et si vous ne tenez pas encore de carnet à idées, pourquoi ne pas en commencer un ce week-end ou cet été ?

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!