Blog

365 Jours de Créativité (82/365) – Apprendre quelque chose de nouveau cet été

La créativité cela se pratique au quotidien. Elle s’entraîne, se développe. Il est bon de faire ses gammes régulièrement ! Chaque jour de l’année, découvrez un exercice, un jeu ou une proposition de créativité qui vous permettront de vivre votre créativité autrement. Voici la 82ème : Apprendre quelque chose de nouveau cet été

Durant les vacances apprenez quelque chose de totalement nouveau. Rien de tel pour la créativité que la découverte d’un nouveau sujet, d’une nouvelle discipline, d’une activité inhabituelle. Profitez de vos vacances pour faire quelque chose dont vous ignorez à peu près tout !

Voici quelques suggestions :

  • découvrir les rudiments d’une langue étrangère exotique
  • jongler avec trois balles (et puis quatre, bien sûr)
  • tester un tout nouveau jeu vidéo
  • s’exercer au budokon, ce mélange de yoga et d’arts martiaux
  • goûter et préparer des plats de la « nouvelle cuisine verte »
  • s’essayer au street golf, le golf version urbaine
  • visionner toute l’oeuvre d’un grand cinéaste
  • apprendre la calligraphie japonaise ou chinoise
  • écrire une courte nouvelle (1 ou 2 pages)

Exemple personnel

Il existe un poème anglais absolument unique : THE CHAOS écrit en 1922 par Dr. Gerard Nolst Trenité (1870-1946). Ce texte comporte les plus grandes irrégularités et complexités de la prononciation en langue anglaise. Une véritable torture pour la langue d’un francophone. Mes amis anglais me confient qu’ils ont aussi des difficultés avec quelques passages.

Je vous laisse savourer les douze premiers vers :

Dearest creature in creation,
Studying English pronunciation,
I will teach you in my verse
Sounds like corpse, corps, horse and worse.
It will keep you, Susy, busy,
Make your head with heat grow dizzy;
Tear in eye your dress you’ll tear.
So shall I! Oh hear my prayer:
Pray console your loving poet,
Make my coat look new, dear, sew it.
Just compare heart, beard and heard,
Dies and diet, Lord and word.

Cet été, je vais m’amuser à apprendre ce poème … et essayer de le prononcer plus ou moins correctement. Un exercice créatif particulièrement exigeant pour les neurones. Voici les quatre derniers vers :

Finally: which rimes with « enough »,
Though, through, plough, cough, hough or tough?
Hiccough has the sound of « cup »,
My advice is … give it up!

Pour vous entrainer, écoutez (et surtout réécoutez !) https://www.youtube.com/watch?v=1edPxKqiptw

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!