Blog

365 Jours de Créativité (147/365) – Le nom du collectionneur que vous êtes

La créativité cela se pratique au quotidien. Elle s’entraîne, se développe. Il est bon de faire ses gammes régulièrement ! Chaque jour de l’année, découvrez un exercice, un jeu ou une proposition de créativité qui vous permettront de vivre votre créativité autrement. Voici la 147ème : Le nom du collectionneur que vous êtes.

On est tous plus ou moins collectionneurs de quelque chose. Pas nécessairement des collectionneurs convulsifs ou passionnés comme les grands mécènes ou ces collectionneurs du quotidien, tels que les clavalogistes (collectionneurs de clous), les oologistes (œufs d’oiseaux), les lucanophiles (cerfs-volants), les mobilophiles (smartphones) et autres canaroplastiquophiles, ces collectionneurs de canards en plastique qui comme l’Américaine Charlotte Lee en possède plus de cinq milles ou d’objets et de jeux de STAR WARS comme le Californiern Steve Sansweet, le plus grand fan de Star Wars au monde, qui possède plus de de 300.000 objets associés à la célèbre saga de George Lucas. !

Mais comment appelle-t-on un collectionneur de canettes de bière, de matériel publicitaire de Coca-Cola, de feuilles de marronniers séchées, de livres de cuisine et de tickets de spectacles de David Bowie ?

Et vous, avez-vous une collection particulière, atypique ? Ou peut-être une petite collectionnite occasionnelle pas bien grave, mais tout de même étonnante ? Comme cette amie qui collectionnait les boîtes à œufs ?

Si ce type de collection ne porte pas de nom, inventez-le !

Exemple personnel

Ma passion pour les poivres m’a poussé à créer le terme « piperomane ».

Bien particulière collection, car les poivres étant des produits périssables, ils sont bien difficiles à conserver dans le temps. En général, j’ai une cinquantaine de vrais et faux poivres dans mes bocaux à l’Académie des Poivres ».

Pour l’instant je n’ai plus de poivre de Jamaïque sur mes étagères. Et mon fournisseur est en rupture de stock. J’adore ce poivre que j’appelle « le poivre des enfants », car c’est un ingrédient essentiel des gâteaux de Noël, du pain d’épices et de nombreuses pâtisseries. Je l’apprécie aussi dans le riz au lait et l’ananas au four. Peut-être suis-je « jamaïcapeperophile » ?

Inspirez-vous sur notre page FaceBook !

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!