Blog

365 Jours de Créativité (148/365) – Demain on franchira 2 mètres 50 en saut en hauteur !

La créativité cela se pratique au quotidien. Elle s’entraîne, se développe. Il est bon de faire ses gammes régulièrement ! Chaque jour de l’année, découvrez un exercice, un jeu ou une proposition de créativité qui vous permettront de vivre votre créativité autrement. Voici la 148ème : Demain on franchira 2 mètres 50 au saut en hauteur !

Christian Dior (1905-1957)  a publié en 1954 un délicieux petit livre : »The Little Dictionary of Fashion ». A l’entrée « Yellow », il écrivait que le jaune est « la couleur de la jeunesse et du soleil, et du beau temps. (…). Il y a une nuance de jaune pour chacun, mais vous devez prendre la peine de la trouver ».

Chez YELLOW IDEAS, le jaune est la couleur des idées impossibles. En paraphrasant Monsieur Dior nous aimons dire qu’il y a des idées jaunes à la portée de chacun. L’impossible de l’un n’est pas l’impossible d’un autre. A chacun de mettre la barre de l’impossible là où elle lui semble accessible. Car l’impossible est un choix. Et pour celui qui se met en route, l’impossible est temporaire.

Exemple personnel

Durant ma jeunesse, j’ai été coureur de 110 mètres haies et sauteur en hauteur au Racing Club de Bruxelles. En junior je sautais 1,92 mètre ce qui faisait de moi un bon athlète en Belgique dans cette discipline.

Je me souviens très bien qu’à l’époque j’avais trois impossibles en tête : primo, sauter un jour au-dessus de ma taille, c’est-à-dire 1m87, ce que j’ai réalisé à 18 ou 19 ans, secundo, passer la barre de deux mètres qui est mythique, ce que je faisais à l’entrainement, jamais en compétition, tertio, battre le record du monde de l’époque qui était détenu par l’Américain Dwight Stones, champion olympique aux Jeux de Montréal en 1976, avec 2m30. A l’entrainement, avec mes amis, on s’amusait à mettre la barre à cette hauteur-là : cela s’appelle jouer avec l’impossible. Nous ne l’avons que très légèrement titiller. Mais qu’est-ce que c’était grisant. J’en ai encore des frissons des années après.

Aujourd’hui, le record du monde est détenu par le Cubain Javier Sotomayor qui franchit une barre à 2,45 m en 1993. Depuis lors, près d’un quart de siècle !, aucun homme n’a permis à ce record de progresser. Cela apparaît comme un impossible. L’homme franchira-t-il un jour la barre des 2,50 mètres ?

Que faudrait-il pour réaliser cet exploit ? Pour progresser dans les années ’70, le saut en hauteur a dû abandonner le style ventral pour le style dorsal appelé « Fosbury Flop, du nom du champion olympique de Mexico Dick Fosbury qui « inventa » cette technique révolutionnaire. Quel sera le style de demain qui permettra à l’être humain de sauter plus haut que jamais. Un changement paradigmique est nécessaire ? Radical probablement. A vos essais !

Et puis un jour, il faudra bien penser aux 3 mètres.

Rêve icaresque ? Ambition inaccessible ? Objectif impensable ? Ou tout simplement impossible ? Quel est la nuance de jaune de ces 3 mètres pour l’être humain ?

P.S. : Et dans votre activité, c’est quoi la barre des 2m50 ? Et celle de 3m00 ? Et quelle est votre nuance de jaune par rapport à elles ?

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!