Blog

Les Oxymores du Week-End

Oxymores 1771 à 1775. Un oxymore est une figure de style dans laquelle deux termes radicalement opposés l’un à l’autre, inconciliables, sont réunis. Pour Alain Rey, c’est « l’ingénieuse alliance de mots contradictoires ». Par exemple, une erreur géniale ou un étonnement programmé. Rimbaud fit de nombreuses trouvailles oxymoriques : des « splendeurs invisibles » et la « raison merveilleuse ». Ecrire des oxymores est un exercice de créativité qui invite à dialoguer avec le réel et l’impossible. L’un de mes oxymores préférés : un impossible réaliste. Chaque week-end, découvrez ici cinq oxymores de mon cru.

  1. Une régionalisation centralisée
  2. Un foodtruck gastronomique
  3. Un revival mortel
  4. Une civilisation barbare
  5. Des fondamentaux futiles

Les oxymores dans la Presse

Pour la chercheuse de Harvard et Stanford Sylvie Laurent qui vient de publier une biographie de Martin Luther King, le leader noir était « un révolutionnaire conservateur. Pour lui il faut revenir aux textes fondamentaux, comme la Déclaration d’indépendance (…) ».

Source : LIBERATION, 06.03.15, page 22.

Le FIGARO se demande s’il faut aller chez LASSERRE dans le VIIIème arrondissement de Paris. Autrefois trois étoiles, le célèbre restaurant de l’avenue Franklin-Roosevelt n’en compte plus qu’une seule. Le quotidien en conclut que c’est « sûrement déraisonnable, mais raisonnablement surréaliste« . Prix du raisonnablement surréaliste ? Comptez 300,- € par personne précise le quotidien.

Source : FIGARO Scope, Rubrique Hachémenu, 04.03.15, page 21.


Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!