Blog

Les Oxymores du Week-End

En septembre 2015, L’AGENDA DES OXYMORES paraîtra de Mark Raison chez PRISMA EDITIONS : plus de 400 oxymores à découvrir, dont une quarantaine illustrés par Olivier Massa.

Oxymores 1786 à 1790. Un oxymore est une figure de style dans laquelle deux termes radicalement opposés l’un à l’autre, inconciliables, sont réunis. Pour Alain Rey, c’est « l’ingénieuse alliance de mots contradictoires ». Par exemple, une erreur géniale ou un étonnement programmé. Rimbaud fit de nombreuses trouvailles oxymoriques : des « splendeurs invisibles » et la « raison merveilleuse ». Ecrire des oxymores est un exercice de créativité qui invite à dialoguer avec le réel et l’impossible. L’un de mes oxymores préférés : un impossible réaliste. Chaque week-end, découvrez ici cinq oxymores de mon cru.

1786. Une zizanie cordiale

1787. Un fouet soyeux

1788. Une déprime pétillante

1789. Un régionalisme centralisateur

1790. Un épouvantail charmeur

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!