Blog

Les Oxymores du Week-end

Voilà déjà dix ans que chaque semaine – presque chaque semaine – cinq oxymores sont publiés sur ce blog dédié à la créativité sous toutes ses formes. Ce week-end vous découvrirez cinq nouveaux exemples de ces étranges constructions lexicales.

Certains oxymores sont amusants – un minuscule big band, des atermoiements fougueux, une banalité époustouflante, une paresse productive -, d’autres effrayants – un arsenal pacifique, une voyoucratie élitiste, une liberté totalitaire, une abondance famélique -; les uns et les autres nous renvoient à notre regard sur nous-mêmes et sur le monde dans lequel nous vivons ou croyons vivre.

  1. Une traversée du désert glaçante
  2. Immensément petit
  3. Une vision étroite à 360 degrés
  4. Une accalmie violente
  5. Une surdité éloquente

Les oxymores de la presse

Ce samedi matin, LIBERATION parlent des migrants qui « visent l’Angleterre, où l’esclavage de luxe les attend ».

LIBERATION, 13.02.16, page 27.

« La destruction créatrice chère à Schumpeter a laissé place à une création destructrice. On ne regarde que le côté positif de l’ubérisation, sans voir qu’elle peut aussi conduire à une forme de paupérisation » déclare le député Laurent Grandguillaume, que LE FIGARO appelle « le pompier de la République ».

LE FIGARO, 11.02.16, page 36.

A propos de « Une Allure Folle », le nouveau livre de la romancière belge Isabelle SPAAK – petite-fille du grand homme d’Etat belge et Européen Paul-Henry Spaak – LE FIGARO LITTERAIRE écrit que ce roman « a l’allure folle d’un rapport de police écrit par un poète. Osons donc l’oxymore « rapport de police poétique ». N’existe-t-il pas des poètes policés ?

LE FIGARO LITTERAIRE, 11.01.16, page 5.

L’AGENDA PERPETUELLE DES OXYMORES est disponible chez votre libraire, ainsi que sur les sites d’AMAZON et de la FNAC.


Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!