Our Blog

LES OXYMORES DU WEEK-END : 2531 à 2535

Un oxymore (ce dit aussi « oxymoron ») est la juxtaposition de deux mots qui semblent contradictoires. Quelques exemples célèbres : le superflu nécessaire (Voltaire), un démon angélique (Shakespeare), une sublime horreur (Balzac), une maladresse gracieuse (Jorge Luis Borges), des splendeurs invisibles (Rimbaud). Le titre du livre « Comment réussir à échouer : trouver l’ultrasolution » de Paul Watzlawick est également un bel oxymore.

Créer des oxymores est un bel exercice de créativité. Cette activité – en apparence ludique et vaine – invite en fait le cerveau à l’attention, à la curiosité et aux relations insoupçonnées.

2531. Une créativité confinée

2532. Une vitalité morbide

2533. Une indifférence poignante

2534. Un amateur expert

2535. Un « Non ! » affirmatif Chaque samedi, depuis plus de 10 ans, découvrez sur ce blog cinq nouveaux oxymores de mon cru.

Auteur de six livres de créativité, dont L’AGENDA DES OXYMORES, je viens de publier mon nouveau livre L’IMPOSSIBLE aux Editions Nullius in Verba.

Tags:

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!