Our Blog

Les Oxymores de la Semaine : 2541 à 2545

Un oxymore (ce dit aussi « oxymoron ») est la juxtaposition de deux mots qui semblent contradictoires. Quelques exemples célèbres : le superflu nécessaire (Voltaire), un démon angélique (Shakespeare), une sublime horreur (Balzac), une maladresse gracieuse (Jorge Luis Borges), des splendeurs invisibles (Rimbaud). Le titre du livre « Comment réussir à échouer : trouver l’ultrasolution » de Paul Watzlawick est également un bel oxymore.

Créer des oxymores est un bel exercice de créativité. Cette activité – en apparence ludique et vaine – invite en fait le cerveau à l’attention, à la curiosité et aux relations insoupçonnées.

2541. De la country music élitiste

2542. Une impermanence éternelle

2543. Une préférence haïe

2544. Une lenteur vertigineuse

2545. Une fadeur excitante

Chaque samedi, depuis plus de 10 ans, découvrez sur ce blog cinq nouveaux oxymores de mon cru.

Auteur de six livres de créativité, dont L’AGENDA DES OXYMORES, les Editions Nullius in Verba viennent de publier mon nouveau livre L’IMPOSSIBLE.

Tags:

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!