Pas d’impossible accompli sans beyonders

le jeudi 15 juillet 2021

On appelle créatifs ceux qui font preuve de créativité, innovateurs celles qui innovent, disrupteurs ceux qui ébranlent une industrie ou une activité. Et comment nomme-t-on ceux qui s’attaquent à l’impossible ?

Impossibilateur ? Impossibiliste ? Impossiblant ? Impossiblif ? Impossiblier ? Impossiblaire ? On comprend intuitivement qu’aucun de ces bricolages lexicaux n’a de chance de s’imposer dans la langue française.

En attendant une suggestion typiquement française, empruntons à l’anglais le mot beyonder, « celui qui va au-delà ». Sous-entendu au-delà de l’évidence, du connu, du faisable, du pensable, de l’imaginable.

Notons que l’anglais offre une floppée de mots pour caractériser les personnes extrêmement audacieuses :

+ pathfinder, un éclaireur, celui qui cherche des passages inconnus
+ maverick, une non-conformiste, un dissident, un franc-tireur, un original
+ trailblazer, un pionnier
+ groundbraker, quelqu’un qui apporte de grandes nouveautés dans un domaine
+ etc.

ET VOUS ?

Comment nous proposez-vous d’appeler en français les beyonders ?
Merci pour vos suggestions.

Comment définir l’impossible ?

le jeudi 01 juillet 2021

Posez-vous une minute et demandez-vous :

Comment définirais-je l’impossible ? Pour moi, quelles en seraient les composantes ?

Quelles sont les mots clés qui vous viennent à l’esprit ? 

Une définition vous saute-t-elle aux yeux ?

La définition temporaire de l’impossible adoptée par IMPOSSIBLE MADE SIMPLE (voir l’Instagram du même nom) met en avant que « l’impossible est une activité ou une chose qui n’a pas encore été réalisée et qui est toujours considérée comme étant irréalisable, inaccessible ou utopique ».

ET VOUS ?

Cette définition est toujours en cours d’élaboration et de validation. Faites-nous connaître votre opinion et vos suggestions.

Atelier de tendances

le mercredi 30 juin 2021

Réunion au cours de laquelle un groupe de travail recherche et partage les tendances émergentes dans un domaine particulier ou dans la société en vue d’enrichir sa démarche créativynthès ultérieur.

La synthèse d’un atelier de tendance prend souvent la forme d’un mood board.

Le conseil pratique

Ne limitez pas votre recherche de tendances à votre domaine propre. Ouvrez-vous aux  horizons voisins, voir à des univers plus lointain également.

Mes questions ouvre-boîtes

le mercredi 30 juin 2021

Dans toute démarche créative se poser les bonnes questions s’avère capital. N’est-il rien de plus désastreux pour un créatif que d’avoir une idée géniale pour … un faux problème. Aussi portez autant de soin si ce n’est plus à votre recherche de la bonne question, c’est-à-dire celle qui cerne vraiment le problème. Ensuite, consacrez-vous à votre quête de bonnes idées. 

Pour penser hors de la boîte, voici dix questions qui sont de fantastiques ouvre-boîtes.

Pourquoi ?

Pourquoi pas ?

Et si ?

Comment le faire autrement ?

Et si on faisait le contraire de ce qui est usuel de faire ?

Et si on supprimait un élément essentiel ?

Et si la solution était d’une simplicité étonnante, quelle serait-elle ?

Quels sont les préjugés, croyances et tabous sur ce sujet qui nous empêchent d’aller de l’avant ?

Qu’est-ce qui serait une solution inattendue, voir folle (à première vue) ?

Et finalement …  Quelle question n’a-t-on jamais posé (ou oser poser) sur ce sujet ?

En réunion, ayez toujours avec vous votre liste de questions ouvre-boîtes. Elle vous aidera à entrevoir de nouvelles perspectives.