Blog

Les Oxymores du Week-End

Oxymores 1831 à 1835. Un « oxymore » (se dit aussi « oxymoron ») est ingénieuse et surprenante juxtaposition de deux mots contradictoires. Par exemple, « un instant éternel », « une petite grandeur », « une naïveté clairvoyante », « la liberté contrôlée », « une monotonie exaltante ». Chaque semaine, découvrez cinq nouveaux oxymores de mon cru.

1831. Une désinvolture forcenée

1832. Un turbo-escargot

1833. Une liberté contraignante

1834. Une précocité tardive

1835. Un facilitateur misanthrope

Les oxymores de la presse et des romanciers

A propos du Dr Bryant Lin, docteur en médecine et ingénieur au M.I.T., spécialiste mondial des maladies rares, LA VANGUARDIA – le grand quotidien de Barcelone – parle d’un « genio normalito », un « génie normal« .

Dans son dernier roman « Mirage », l’écrivain américain Douglas Kennedy oxymorise avec un « splendidement miteux » : « Il aimait à décrire l’hôtel splendidement miteux qu’il avait déniché ».


En septembre 2015, L’AGENDA DES OXYMORES de Mark Raison, illustré par Olivier Massa, paraîtra chez PRISMA EDITIONS.

Show Comments (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!