365 Jours de Créativité (108/365) – L’impossible et l’émergence des “beyonders”

le lundi 07 août 2017

La créativité cela se pratique au quotidien. Elle s’entraîne, se développe. Il est bon de faire ses gammes régulièrement ! Chaque jour de l’année, découvrez un exercice, un jeu ou une proposition de créativité qui vous permettront de vivre votre créativité autrement. Voici la 108ème proposition créative : L’impossible et l’émergence des “beyonders”.

L’impossible n’est pas une fatalité : c’est un chemin vers le possible, chemin souvent plongé dans une longue obscurité.

Seuls les téméraires, les persévérants et les audacieux osent s’aventurer sur ces routes incertaines.

On les appelle les “beyonders“, ceux qui vont au-delà du possible, de l’évidence et du connu, seulement équipés de leur fébrile lampara.

Plus que jamais les entreprises, les gouvernements, les administrations publiques et les organisations non-gouvernementales ont besoin de ces beyonders pour relever les intenses défis économiques, sociaux, politiques et environnementaux actuels et futures.

Les beyonders ont un système de valeurs fondamentalement différent de celui qui domine dans nos sociétés et dans nos grandes organisations.

Pour cela, il convient :

  • d’identifier les beyonders dans et en dehors des organisations

Toute grande organisation à sa liste de “Hauts Potentiels”. Qu’en est-il de la liste de “beyonders”, ces leaders qui pensent autrement, qui défient les habitudes et les règles en place ?

  • de reconnaître leurs talents et spécificités, ainsi que leurs valeurs et attentes propres

Les grandes organisations ont du mal à intégrer ces profils qui pensent au-delà du court terme, des budgets, du “core business” de l’entreprise et des normes de l’industrie.

  • de leur confier les projets à la mesure de leur audace et de leur tenacité

Le sens de l’impossible – un 6ème sens ? – ne naît pas avec l’accession aux responsabilités. Il est déjà là dans la jeunesse et il faut lui donner l’occasion de s’exprimer, de s’exercer et de se développer rapidement.

  • de les laisser organiser leur chemin vers l’impossible avec les équipes de leur choix

Il s’agit de comprendre quels sont les facteurs de réussite d’une équipe de beyonders dans leur quête de l’impossible. Tout reste à découvrir en la matière.

  • de comprendre leur mode de penser, d’agir, de communiquer et de faire face à la complexité

Il s’agit de passer d’un système de pensée basé sur le prévisible, le linéaire et le chiffrable à un système de pensée qui introduit le chaotique, l’ittinérance et l’impondérable.

  • de favoriser le développement et l’enrichissement de leurs méthodes et techniques de beyonders

La boîte à outils des beyonders est à réinventer en permanence. Chaque impossible a ses spécificités, ses impondérables et ses surprises. Sur le chemin de l’impossible, il y a beaucoup de ponts et tunnels à inventer.

  • de les encourager, de les reconnaîtres et de les soutenir face aux difficultés

Il s’agit d’intégrer les trois “Err” dans l’action : l’erreur, l’errance et l’erratique. Tout ce que le management d’aujourd’hui cherche à éviter, voir condamne.

  • de reconnaître leurs réalisations à la hauteur des défis qu’ils relèvent

Les modes de reconnaissance classiques ont peu de prise sur les beyonders. Il convient de comprendre leur motivation profonde … qui se cache souvent dans leur prochain impossible.

L’avenir appartient à ceux et à celles qui iront conquérir l’impossible avec enthousiasme et méthode.

Ceci est un véritablement changement de paradigme dans la gouvernance de nos organisations.

Peut-être est-ce là le véritable défi du XXIème siècle !

Inspirez-vous sur notre page FaceBook !

365 Jours de créativité (29/365) : Votre mot ou expression pour “waouh !”

le vendredi 19 mai 2017

La créativité cela se pratique au quotidien. Elle s’entraîne, se développe. Il est bon de faire ses gammes régulièrement ! Chaque jour de l’année, découvrez un exercice, un jeu ou une proposition de créativité qui vous permettront de vivre votre créativité autrement. Voici la 29ème : Votre mot ou expression pour « waouh ! », pour « wow ! ».

Les anciens Grecs avaient leur expression pour manifester leur joie d’avoir trouvé une bonne idée ou d’avoir enfin compris un secret de la nature : c’est le fameux « Euréka ! Eureka ! » d’Archimède (287- 212 av. J.-C.) après qu’il eut compris dans son bain que tout corps plongé subit une force verticale, dirigée de bas en haut et opposée au poids du volume de fluide déplacé. La légende raconte que transporté par la joie Archimède sorti de chez lui nu en clamant « Euréka ! Euréka ! » à plusieurs reprises. « Eureka » signifie « j’ai trouvé » en grec. Ce mot a donné naissance à l’heuristique, la science qui analyse les processus qui mènent aux découvertes scientifiques. L’un des plus célèbres heuristiciens est le physicien, historien des sciences et philosophe américain Thomas Kuhn (1922-1996) qui a popularisé le concept de « paradigme » dans son livre « La structure des révolutions scientifiques » (1962).

Et pourquoi ne vous inventeriez-vous pas un mot ou une expression personnel pour « waouh ! », « wow ! » en anglais ?

Exemple personnel : Mon « waouh ! » est depuis des années « dérophygène ». Il signifie « génial », « incroyable », « unique de chez unique ». Je n’arrive pas à m’en départir : je le trouve tellement … dérophygène.

L’Académie des Poivres au JT de la RTBF ce soir à19H30

le jeudi 11 mai 2017

L’Académie des Poivres passera ce jeudi soir dans le JOURNAL TELEVISE de la RTBF (Télévision belge) dans un reportage consacré  aux poivres. Mark Raison y sera interviewé.

A vos postes !

Lire plus