LA CONQUETE DE L’IMPOSSIBLE N’EST PAS UNE PROMENADE ENCHANTEE

le samedi 30 janvier 2021

Le philosophe allemand ARTHUR SCHOPENHAUER disait que « toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis elle est considéré comme ayant toujours été une évidence« .

N’est-il pas surprenant qu’il en est de même pour l’impossible ? La similitude des parcours entre la vérité et l’impossible est frappante.

Beyonder : celui/celle qui s’attaque à un impossible

1ère étape : moquerie, indifférence rieuse, accusation d’idéalisme ou de naïveté. Dans le dos du chasseur d’impossible, il est soufflé : « Laissons-le rêver, ce/cette candide! »

Le beyonder est appelé à traverser un échantillon varié d’émotions

2ème étape : critiques et violences subjectives, ad . »Il faut faire taire cet/te iconoclaste. Il/elle ne comprend rien à rien ! » hurlent les gardiens du temple.

« C’était si facile. Il n’y a pas de quoi crier au génie ! »

3ème étape : acceptation et éloges, appel au génie. « Je l’avais toujours dit, c’est cela qu’il fallait penser/faire. C’est si facile, il/elle n’a aucun mérite, au fond ».

La route vers l’impossible n’est pas une promenade enchantée …

 Quand on devient beyonder (« celui ou celle qui s’attaque à un impossible », autant connaître – et anticiper – le parcours social qui vous attendra. Ce n’est pas un chemin de pétales de roses parfumées.

Devenir un génie, c’est être reconnu. C’est une question d’attitudes.

Quelles attitudes adopter vis-à-vis de ses pairs, des experts, des curieux et du public ? Une stratégie sociale adaptée contribue aussi au succès du beyonder.

Beyonders, gérez votre projet impossible ET votre parcours social !

Lors de la 1ère étape : poursuivez votre rêve et/ou projet impossible avec ardeur et sans écouter la foule et les experts qui ricanent.

 Au cours de la 2ème étape : tangibilisez au maximum vos propos, avancées et découvertes grâce à des études argumentées, des expériences éclairantes, des témoignages puissants et crédible, et si possible un premier « prototype », appelé « le monstre » dans le jargon des inventeurs.

La star, c’est votre impossible devenu possible !

 Finalement, lors de la 3ème étape : gardez-vous de tout triomphalisme, arrogance et auto-proclamation. La vedette, c’est l’impossible que vous avez rendu possible, non vous. L’humilité est la plus heureuses des postures.

 … Et préparer votre prochain voyage vers l’impossible, là où personne – une nouvelle fois – ne vous attend !

Bons vents à vous, chères et chers Beyonders !