Le Possible et l’Impossible

le vendredi 21 janvier 2011

Ce matin, Julia, une amie parisienne, m’envoie par courriel cette belle phrase du double lauréat du Prix Goncourt (1956 et 1975) Romain Gary, alias Emile Ajar (1914-1980) :

« Il faut toujours connaître les limites du possible. Pas pour s’arrêter, mais pour atteindre l’impossible dans les meilleures conditions ».