Les Oxymores du Week-End

le dimanche 08 décembre 2013

Oxymores 1576 à 1580. Un oxymore est une figure de style dans laquelle deux termes radicalement opposés l’un à l’autre, inconciliables, sont réunis. Pour Alain Rey, c’est « l’ingénieuse alliance de mots contradictoires ». Par exemple, une erreur géniale ou un étonnement programmé. Rimbaud fit de nombreuses trouvailles oxymoriques : des « splendeurs invisibles » et la « raison merveilleuse ». Ecrire des oxymores est un exercice de créativité qui invite à dialoguer avec le réel et l’impossible. L’un de mes oxymores préférés : un impossible réaliste. Chaque week-end, découvrez ici cinq oxymores de mon cru.

1576. Des alliés rivaux

1577. Un machisme galant

1578. Une gentillesse acariâtre

1579. La propriété collective

1580. Une transparence trouble

Les oxymores de la presse : gagner 0-0

Les pages « Sport & Forme » du journal LE MONDE relate que l’équipe de football de « Gibraltar a gagné 0-0 face à la Slovaquie » à l’occasion du premier match officiel de la sélection du célèbre rocher britannique.

Source : LE MONDE, Sport & Forme, 30.11.13, page 6.