Les Oxymores du Week-End : 2516 à 1520

le samedi 19 décembre 2020

Un oxymore (ce dit aussi « oxymoron ») est la juxtaposition de deux mots qui semblent contradictoires. Quelques exemples célèbres : le superflu nécessaire (Voltaire), un démon angélique (Shakespeare), une sublime horreur (Balzac), une maladresse gracieuse (Jorge Luis Borges), des splendeurs invisibles (Rimbaud). Le titre du livre « Comment réussir à échouer » de Paul Wtzlawick est également un bel oxymore.

Créer des oxymores est un bel exercice de créativité. Cette activité – en apparence ludique et vaine – invite en fait le cerveau à l’attention, à la curiosité et aux relations insoupçonnées.

2516. Une fragilité inébranlable

2517. Une pathologie salvatrice

2518. Une indulgence intransigeante

2519. Une naïveté perfide

2520. Une lucidité aveuglante


Chaque samedi découvrez cinq nouveaux oxymores de mon cru.

Mark Raison, auteur de six livres, dont L’AGENDA DES OXYMORES, et L’IMPOSSIBLE qui vient de paraître aux Editions Nullius in Verba.