Soyez un numéro deux !

le vendredi 27 septembre 2013

Qui a vraiment envie d’être un numéro deux dans la vie ? Notre éducation, l’école, les études supérieurs, le monde du sport, l’entreprise, tout nous invite à vouloir être le premier. Et pourtant …

Dans un délicieux petit essai sur l’innovation, Miguel Aubouy met en avant qu' »en vérité, ce sont les numéros deux qui réussissent dans la vie ». Bien sûr, cela demande de s’interroger sur le succès, la réussite, le bonheur, choses qu’on prend peu ou pas le temps d’interroger.

Pour l’auteur, qui est physicien et écrivain, le problème avec les numéros uns, c’est qu’ils cherchent à préserver le statu quo. On les comprend: ils règnent sur leur monde et tout le monde (croient-ils) cherche à leur piquer leur place.

Les numéros deuSoyez un numéro deuxx seraient en fait les vrais innovateurs; ce sont eux les agitateurs. Ils imaginent les choses autrement, ils voient la réalité d’un autre point de vue, ils imaginent des solutions à des problèmes que les numéros un n’imaginent même pas.

Pour Miguel Aubouy, l’innovation c’est une succession de trois épreuves.

L’épreuve du chasseur : savoir observer et poser des questions qui dérangent. Percevoir ce que personne ne voit. Etre attentif à des détails qui révèlent quelque chose d’insoupçonné.

L’épreuve du mage : savoir imaginer et trouver « l’idée clé ». Une idée clé est originale, et le problème, pour le commun des mortels, c’est que ces idées sont presque toujours des provocations. Elles remettent en cause le réel tel que nous le comprenons. Aussi « le réflexe face à une idée originale, c’est le déni ». L’idée clé fait scandale! Et le numéro deux n’a pas peur du scandale. Le numéro un, toujours!

L’épreuve du cultivateur : une fois que l’on tient une bonne idée, le parcours du combattant commence. Ici, la ténacité est essentielle. Les grands innovateurs sont avant tout de grands obstinés.

Etre innovateur ? C’est toute sa vie continuer à apprendre, s’ouvrir aux autres, les écouter, s’étonner, écarquiller les yeux, jouer comme un enfant. Et surtout ne pas vouloir passer pour le plus intelligent de la classe.

Pour aller plus loin avec Miguel Aubouy, visitez le site des EDITIONS NULLIUS IN VERBA. Vous y découvrez les autres ouvrages de l’auteur, qui sont sous licence Creative Commons BY-NC, c’est-à-dire que vous êtes autorisé à exploiter les oeuvres de manière non commerciale.

A lire et à méditer : AUBOUY Miguel, Petit Traité sur l’Innovation n°Z1.1, Les Editions Nullius in Verba, 2013, ISBN 979-10-92564-00-6.