Vocabulaire de l’HyperCréativité (5/10): « Thinking wrong » ou l’art de penser faux

le vendredi 13 novembre 2009

Quand on aborde un problème Z, c’est-à-dire un problème qui exige une solution radicalement nouvelle, la recherche d’idées ne peut se contenter des techniques classiques de créativité. Brainstorming osborniens, associations libres ou analogies directes montrent rapidement leurs limites et apportent plus de frustrations que de solutions.

Avec un problème Z, il convient de penser de manière radicale, même mieux : penser faux, radicalement faux, c’est-à-dire investiguer là où l’évidence et la nécessité nous invitent à surtout ne pas chercher.

Un exemple ? Quand une grande marque française de cosmétiques cherche à développer une crème blanchissante pour la peau – le « whitening » est un marché très important en Asie, de nombreuses femmes chinoises, japonaises et coréennes aimant avoir la peau la plus parfaitement blanche possible -,  les chercheurs cherchent à créer une crème … noire ! Et cela marche!

Dans de nombreuses situations, nous devrions apprendre à plus souvent penser faux !

Extrait de l’exposé de Mark Raison « The Power of Impossible » donnée à la Conférence Européenne de Créativité et d’Innovation EACI/ECCI 2009 le 29 octobre 2009.

Demain : convergence classique